La santé du chien
par l’alimentation

UNE CROQUETTE ADAPTÉE AUX
BESOINS BIOLOGIQUES ET NATURELS

Notre philosophie «la santé par l’alimentation»
est pour nous une évidence

Des ingrédients
de qualité

Une alimentation
pure et saine

Des ingrédients adaptés
répondant réellement
aux besoins biologiques
et naturels
de nos chiens

Nous n’avons pas eu peur de remettre en question le
statu quo de la nutrition animale et redéfinir les réels
Besoins Biologiques et Naturels de nos animaux. Pour
bien nourrir son chien, il est essentiel de revenir à
l’origine, au réel instinct de nos animaux, comme la
nature l’a prévu.

Notre réflexion est le fruit de nos observations et études
faites directement sur le terrain au contact de tous nos
animaux en plus de 30 ans d’élevage - Meilleur Élevage
de France dès 1998. C’est le résultat de cette riche et
longue expérience qui nous permet aujourd’hui de
préserver ou de faire retrouver la santé à tous ces
animaux.
Meilleur élevage de France
30 ans d'élevage professionnel
Créateur de croquettes

COMMENT CONNAÎTRE LE
RÉGIME BIOLOGIQUEMENT
ET NATURELLEMENT
APPROPRIÉ DES CHIENS ?

Vous entendrez tout et son contraire !
En effet, certains expliquent que le chien, suite à sa
longue domestication millénaire, serait devenu
omnivore et serait alors désormais capable de
manger de grandes quantités de céréales et
d’autres expliquent qu’il serait fait pour manger des
légumes dont la pomme de terre, la patate douce,
des lentilles, pois-chiches, pois, etc. et que cela
serait même essentiel à sa santé.

Mais qu’en est-il réellement ? Vu notre expérience,
il est de notre responsabilité de vous livrer notre
vérité pour la santé et l’amour de nos chiens.

Les biologistes du monde entier affirment que les chiens
appartiennent à l’espèce du loup
en tant que « Canis Lupus
Familiaris » , et non à une sous-espèce de loup qui aurait
évoluée grâce à sa domestication millénaire. Le chien est donc
un loup domestiqué et non une « sous-espèce de loup »
comme cela est encore mentionné dans certains écrits.

L’interfécondité, c’est à dire le croisement entre le chien
et le loup, est sans aucun doute la preuve scientifique la plus
indubitable et irréfutable pour affirmer qu’ils appartiennent
à la même espèce. D’autant plus que les hybrides résultants
sont également pleinement fertiles.
1

Malgré les millénaires de domestication et de reproduction, le fonctionnement interne et le système digestif de nos chiens restent strictement les mêmes que celui des loups. Ils n’ont en effet laissé place à aucune évolution supposée.

Georges A. Feldhamer, Zoologiste spécialisé dans l’étude des mammifères et professeur émérite, nous explique que contrairement aux omnivores, les chiens ont un intestin relativement court, lisse et sans haustration (bosselures formées par la contraction des muscles circulaires et longitudinaux du côlon).
La non haustration du côlon permet à la nourriture de le traverser rapidement.2

Cependant, les composés végétaux riches en fibres tels que les légumes et les fruits, ont besoin de temps pour reposer puis fermenter. Les chiens n’ont pas ce temps puisqu’ils ont l’intestin le plus court des mammifères (2 à 5 mètres), soit 3 fois plus court que celui de l’homme et sans haustration, ce qui les rend adaptés au carnivorisme 2 et non à la digestion des légumes et de leurs fibres complexes ou de grande quantité de céréales.

De même, le Professeur Feldhamer nous apprend que leur estomac représente 67% du poids total de leur appareil digestif, contre seulement 10% chez l’homme, ce qui lui permet de recevoir de grande quantité de viande. Il explique que les sucs gastriques du chien, dont le pH est de 1 (donc très acide), sont caractéristiques d’un régime totalement carnivore.2

Il n’est donc pas surprenant que leurs exigences nutritionnelles
restent les mêmes que leur grands frères : les loups.

Toujours selon Georges A. Feldhamer, spécialisé dans
l’étude des mammifères, il suffit en réalité de jeter un
simple rapide coup d’oeil dans la gueule de nos chiens
pour nous rendre compte qu’il ne sont pas des
omnivores. Leurs canines sont proéminentes et leurs
molaires en ciseaux,
ce qui les rend inadaptées à la
mastication. Ils sont dotés d’une mâchoire puissante
leur permettant facilement de déchiqueter proies et os.

De plus, les mâchoires des canidés ne peuvent réaliser
des mouvements que de bas en haut contrairement
aux omnivores et herbivores dont la mâchoire peut
s’articuler de gauche à droite aussi, leur permettant
ainsi la mastication.2 Les chiens ne mâchent pas leur
nourriture, ils n’en ont pas la capacité et ne possèdent
d’ailleurs pas l’enzyme de digestion (amylase salivaire)
leur permettant de prédigérer les végétaux dès la
mastication, tels que les omnivores. Ne soyez donc plus
étonné que votre chien gobe ses aliments et ne croque
pas ses croquettes ou sa viande, car au final,
cela est parfaitement normal et même naturel.

Ces caractéristiques très spécifiques les rendent
adaptés uniquement au carnivorisme.

Les chiens mangeraient des légumes ou des fruits
en mangeant l’estomac de leurs proies herbivores…
Certaines théories vont jusqu’à dire que ces
végétaux seraient “essentiel à leur bonne santé”.
Mais qu’en est-il vraiment ?

Qui de mieux placé que Lucyan David Mech pour
parler de ce sujet ? Spécialiste des loups et chiens
sauvages et zoologiste, il a publié au cours de sa
carrière plusieurs ouvrages qui nous éclairent sur le
réel comportement alimentaire de nos chiens à leur
état naturel. Ses conclusions, qui s’appuient sur
plus de 350 années de recherches et d’observations
des meutes dans leur environnement naturel, sont
sans appel et donnent une toute autre vision de la
nourriture pour chiens et de leurs réels Besoins
Biologiques et Naturels.

« D’habitude, les loups consomment les organes les
plus grands comme les poumons, le cœur et le foie.
Le grand rumen, c’est à dire l’un des estomacs
principaux des grands ruminants, est en général
perforé lorsque le loup l’extrait de la carcasse et son
contenu se déverse. Les végétaux présents dans le
conduit intestinal n’ont pas d’intérêts pour les
loups, mais la paroi intestinale et l’estomac
lui-même sont consommés, alors que leur contenu
restera ensuite à côté des restes de la proie. »
3

Dans son ouvrage, Lucyan David Mech appuie sur le
fait que ces végétaux n’ont aucun intérêt, même en
cas de carences alimentaires. Il précise même :
« Afin de grandir et de se maintenir en vie, les loups
ont besoin d’ingérer la majeure partie de leurs proies
herbivores, à l’exception des plantes présentes dans
le système digestif. » 4

Doit-on également encore préciser que les proies
herbivores mangent principalement de l’herbe et
non des légumes ou des fruits ?

Le constat de ce spécialiste est sans appel : les
chiens sauvages, tout comme nos compagnons de
vie à quatre pattes, n’ont absolument aucun
besoin en légumes ni même en fruits pour vivre et
se développer, bien au contraire.
Nous partageons
pleinement cet avis qui au delà d’être justifié, est en
concordance avec les effets secondaires des légumes
et fruits que nous constatons sur la santé des chiens
chaque jour sur le terrain.

Comme la nature l’a prévu

Malgré des années de reproduction, le fonctionnement
interne des chiens et des chats domestiques reste
le même que celui de leurs cousins sauvages.
Il n’est donc pas surprenant que leurs exigences
nutritionnelles restent aussi les mêmes.

NOS 7 CRITÈRES POUR
OBTENIR UNE CROQUETTE
RÉPONDANT AUX BESOINS
BIOLOGIQUES ET NATURELS
DE NOS CHIENS

En 30 ans, nous avons toujours agi sans avoir peur de remettre
en question le statu quo de la nutrition de nos animaux de
compagnie.
Pour répondre aux Besoins Biologiques et Naturels de nos chiens
et les garder en bonne santé, nous pensons qu’il est essentiel
d’utiliser de vrais ingrédients, mais pas seulement. Pour nous, la
provenance de chaque ingrédient est également importante, ainsi
que leur qualité. L’alimentation doit rester une nourriture simple,
pure et saine. Une croquette naturelle, se rapprochant au plus près
de l’exemple de la nature et de leurs instinct de carnivores.

Chaque ingrédient de notre recette doit avoir un but, se tenir à ce
qui est réellement naturel et tout à fait nécessaire. Nous avons
également décidé d’écarter certains ingrédients dans nos
aliments et c’est ce qui fait toute la différence.


L’essentiel est de redéfinir clairement et objectivement les réels
besoins biologiques et naturels de nos chiens.
Nous souhaitons élever le niveau de qualité des croquettes et
aliments pour chien avec de nouvelles normes, que nous vous
invitons à partager autour de vous avec tous les amoureux des
chiens.

Nous mettons la barre toujours plus haute dans les
aliments pour chien. Si nous avons de tels résultats
sur leur santé, c’est grâce à la qualité de nos
ingrédients français mais aussi et surtout grâce aux
choix responsables et de bons sens que nous avons
pris et qui répondent réellement aux Besoins
Biologiques et Naturels
de nos fidèles compagnons.
Une alimentation raisonnée,
fruit de plus de 30 ans d’expérience.


N’ayons pas peur de réécrire les règles de la
nourriture pour nos animaux de compagnie, si cela
est meilleur pour leur santé et leur bien-être.
C’est
un devoir ! Et nous partageons toute cette riche
expérience avec vous.

Une meilleure croquette pour nos chiens devrait selon nous
répondre à 7 critères de qualité indispensables et essentiels à la
santé de nos animaux sur le long terme. 7 critères que nous vous
invitons à partager largement autour de vous !

La nature n’a pas prévu que nos carnivores domestiques mangent des
tubercules, des légumes amylacés et autres ingrédients courants qui
provoquent des sensibilités alimentaires plus ou moins importantes,
source de diarrhées chroniques, de vomissements de bile et de
dermatites, voire d'empoisonnements réels.

Comme nous l’explique le Docteur et professeur émérite George A.
Feldhamer, leur intestin est trois fois plus courts que celui de l’homme,
lisse et sans haustration 5, ce qui rend leur système digestif totalement
inadapté à la digestion des légumes et fruits. En effet, les composés
végétaux riches en fibres tels que les légumes et les fruits, ont besoin
de temps pour reposer puis fermenter. N’ayant pas ce temps, ils ne
sont pas digérés. Leurs fibres deviennent alors de forts irritants pour la
flore intestinale des chiens, sources de diarrhées et de selles molles
chroniques voire de flatulences nauséabondes très fréquentes (voire de
pathologies bien plus lourdes selon la FDA (Food and Drug
Administration), qui a déjà mis des dizaines de marques sous haute
surveillance).6

C’est pourquoi notre recette Adaptée au Besoins Biologiques et
Naturels
des chiens, comme la nature l’a prévue, est :

  • sans pois
  • sans pomme de terre
  • sans patate douce
  • sans lentille
  • sans pois-chiche
  • sans tomate
  • sans choux
  • sans agrumes
  • sans extrait de raisin 7
  • et autres ingrédients courants
    irritants et qui provoquent des
    sensibilités alimentaires

Nous refusons d’intégrer des aliments qui pourraient nuire à la bonne
santé digestive, articulaire et neurologique de nos chiens.

En effet, la pomme de terre 8, souvent utilisée, est déjà enregistré au
Centre Antipoison Animal 9 pour ses répercussions digestives et
neurologiques peu connus chez le chien, effets que nous constatons
nous-mêmes et sur lesquels nous interpellons depuis plusieurs années.
Malheureusement la pomme de terre données chaque jour au travers de
l’alimentation du chien ne semble pas être le seul tubercule à entraîner
de fortes sensibilités digestives (vomissements et diarrhées chroniques
parfois noirâtres) et des effets neurologiques telle qu’une perte de force
motrice.

De même, bon nombre de ces ingrédients vont entretenir ou même être
à l’origine de pathologies telles que :

  • les diarrhées chroniques (parfois noirâtres)
  • les vomissements et gastrites chroniques,
  • la prolifération de parasites intestinaux suite à un affaiblissement
    du système immunitaire de la flore intestinal,
  • les dermatites, souvent fulgurantes avec un chien qui se gratte
    à sang presque du jour au lendemain,
  • les cardiomyopathies dilatée, souvent en relation avec les lentilles,
    pois, pomme de terre, … selon la Food and Drug Administration (FDA)
  • les becs de perroquet vertébraux (ou Syndesmophytoses :
    à ne pas confondre avec l’arthrose)
  • les crises inflammatoires d’arthrose
  • les paralysies progressives des pattes arrières
    (qui, comme nous le constatons, se remettent en quelques jours
    après l’arrêt des tubercules de type pomme de terre et patate douce)

Certains chiens sont plus résistants aux fibres complexes des légumes
que d’autres et leurs organismes ne semblent pas réagir de suite. Cela
n’est malheureusement qu’une question de temps et personnellement
nous ne pensons pas qu’il faille attendre que les problèmes arrivent pour
réagir puisqu’il en va de leur santé future.

A CROQ’ la Vie, nous le disons et le répétons très clairement depuis
plusieurs années : « Nous sommes contre l’utilisation de légumes et
de fruits dans l’alimentation de nos chiens, qu’il s’agisse de légumes
et fruits intégrés dans l’alimentation ménagère ou dans les croquettes
pour chien sans céréales. Nos animaux méritent ce respect pour leur
santé. Les légumes et fruits ne sont absolument pas adaptés aux
besoins biologiques et naturels de nos carnivores domestiques au vu
des différents symptômes qu’ils déclenchent. »

Que disent les études ?

Notons que selon les dernières études et nombreux communiqués faits par la FDA (U.S. Food and Drug Administration) depuis 2017, des dizaines de marques de croquettes, sans céréales et avec céréales mais intégrant des légumes, sont mises sous haute surveillance. Ces légumes seraient potentiellement à l’origine de pathologies graves.10 Selon la FDA, le fil conducteur semble être les légumineuses, les lentilles, pois-chiches, pois, les pommes de terre (ou divers autres types de pommes de terre). La FDA confirme que cela inclut également les dérivés protéiques, d'amidon et de fibres de ces ingrédients (par exemple, les protéines de pois, l'amidon de pomme de terre ou les fibres pois, etc...).

A CROQ’ la Vie nous prônons une nourriture sans sous-produits
animaux, sans sous-produits-végétaux et sans farine d’os.

La qualité des protéines et graisses sélectionnées joue un rôle
capital dans l’apparition de certaines maladies
telles que
l’insuffisance rénale du chien, les dermatites, les allergies, les
flatulences nauséabondes, les troubles hépatiques ou
pancréatiques, les cancers, et bien d’autres maladies. C’est
pourquoi nous pensons que nos animaux méritent la meilleure
qualité qui soit.

Selon le SIFCO (Syndicat des Industries Françaises des Coproduits
Animaux) et la réglementation Européenne, tous les sous-produits
animaux de viandes, de poissons, de volailles, de porcs et de
ruminants, peuvent entrer dans la chaîne de production de
l’alimentation sèche pour animaux de compagnie. Les viscères, les
têtes, les cous, les sabots, les pattes, arêtes, queues, sang, os,
plumes, tendons, peaux, etc.
sont définis comme des
sous-produits animaux selon le SIFCO.11 C’est ce que confirme le
règlement européen (CE) n° 1069/2009.

Il faut comprendre que tous les morceaux de viandes, plus ou
moins nobles, ont été retirés pour alimenter la consommation
humaine de viande. Le règlement européen (CE) n° 1069/2009
précise également que rentre dans la catégorie des sous-produits
animaux utilisables dans l’alimentation pour chiens et chats : « les
cadavres entiers ou parties d’animaux, les produits d’origine
animale ou d’autres produits obtenus à partir d’animaux, qui ne
sont pas destinés à la consommation humaine » 12

Ayant les dents acérées et un appareil digestif court, lisse et sans
haustration, nos chiens sont par définition des carnivores domestiques
conçus pour métaboliser principalement des protéines et graisses issues
de viandes de qualité. C’est d’elles qu’ils tirent physiologiquement et
naturellement leur source d’énergie, leur vitalité et leur santé.

Cependant, ATTENTION à respecter deux principes essentiels :

• En effet, il n’est pas approprié et naturel de mélanger une grande
variété de viandes ou d’espèces animales, mélange qui contraint la
digestion et la rend laborieuse. Par instinct, on ne retrouve pas ce
comportement dans la nature.
C’est pourquoi il est important d’éviter
les mélanges et privilégier une seule espèce.

• De même, en tant que carnivore, il n’est pas approprié de nourrir son
animal avec des protéines végétales qui ne sont pas équivalentes.

Nous pensons qu’il est important de suivre les enseignements de bon
sens que nous offre la nature afin de préserver la bonne digestion et la
santé de nos chiens.

A CROQ’ la Vie nous avons choisi d’utiliser des volailles de qualité, dont le
Canard ! 80% des protéines animales sont issues de nos canards et
comme si cela ne suffisait pas, 100% de nos graisses naturelles sont
issues de nos canard, apportant une appétence inégalée dans l’univers
de la croquette.

Riche en protéines de qualité et avec un enrobage exclusif à froid par
imprégnation de graisse de canard, la nourriture CROQ’ la Vie, Adaptée
aux Besoins Biologiques et Naturels, reflète le régime originel en
nourrissant votre chien comme la nature l’a prévu. Un régime
naturellement riche en vitamine, minéraux et oligo-éléments pour la
bonne santé de nos compagnons.

Animaux certifiés

Toutes nos protéines et graisses animales naturelles sont issues d’animaux certifiés « propres à la consommation humaine », ce qui est loin d’être le cas de toutes les nourritures pour animaux de compagnie et offre donc une véritable garantie pour le consommateur.

Point non des moindres, il est important de préciser que nous
parlons bien ici de « protéines animales déshydratées » issues de
viande sortant d’abattoirs « agréés à la consommation humaine ». Il
est important de parler de nos aliments en matières « déshydratées
» et intégrées dans notre croquette sèche afin que le
consommateur ne puisse y voir aucune confusion quant à la
proportion réelle que représentent nos protéines et nos graisses
animales dans la totalité de la croquette. (Plus de détails au
chapitre suivant : “Viande fraîche ou protéines animales
déshydratées issues de viande de qualité ?”)

La croquette étant un aliment déshydraté, toutes les matières
premières devraient être exprimées avec le même taux
d’humidité
. Chez CROQ’ la Vie, en matière déshydratée nous
intégrons 33% de protéines animales issues de viandes de volailles
françaises d’abattoirs « agréés à la consommation humaine ». Nous
utilisons également 20% de graisses naturelles exclusivement de
canards. Ce qui permet par la même occasion d’éviter les aliments
trop riches en glucides et d’atteindre le taux le plus bas possible en céréales.

En valeur FRAÎCHE (aliments hydratés), nos ingrédients issus d’animaux
sortant d’abattoirs agréés à la consommation humaine
représenteraient plus de 90% de viande fraîche dans notre croquette.

Vous l’aurez compris, si nous n’intégrons pas directement nos ingrédients en
“frais”, c’est qu’il y a une raison et vous allez comprendre de suite pourquoi.

Savez-vous vraiment ce que sont
les « protéines déshydratées »,
les « protéines animales déshydratées »
et la « viande fraîche » ?

• Les protéines déshydratées correspondent à un ensemble de protéines végétales et animales mélangées (et exclut les huiles et graisses mentionnées à part dans la composition). Elles sont déshydratées avant d’entrer dans la composition de la croquette sèche. Lorsque le taux de protéines animales n’est pas mentionné, en général cela signifie que les protéines végétales sont majoritaires.

• Les protéines animales déshydratées correspondent quant à elles uniquement aux protéines d’origine animale (et exclut les graisses animales mentionnées à part dans la composition). Elles sont également déshydratées avant incorporation à la recette de la croquette sèche qui contient en moyenne entre 7 et 11% d’humidité. L’utilisation directe des « protéines animales déshydratées » et non de protéines « fraîches » non déshydratées, a l’avantage de permettre d’incorporer une grande partie de protéines et de graisses animales. A noter que tout ce qui est « frais » finit obligatoirement déshydratées à la formation de la croquette sèche.

Chez CROQ la Vie, les protéines animales déshydratées de volailles (80% Canard) sont séchées à l’air à basse température (90º C). Elles procurent une source concentrée de protéines de haute qualité et d’une haute valeur nutritionnelle, sans agents de conservation chimiques.

• Enfin, la viande fraîche correspond à une mixture de
viandes et de carcasses broyées, composée elle-même de
protéines animales, de graisses, de minéraux et surtout
de 75% d’eau.
La portion de minéraux est plus ou moins
importante en fonction de l’utilisation de beaucoup d’os,
de carcasse ou non. Cette mixture est dissoute et diluée
dans de l’eau qui sera intégrée fortement hydratée dans
l’extrudeur avant d’y être déshydratée à son tour. En effet,
quand on utilise de la viande fraîche, c’est l’extrudeur qui
forme la croquette qui déshydratera la viande. La
proportion de protéines et de graisse est donc plus de 5
fois inférieure. En effet, une viande contient environ 75%
d’eau, à laquelle on rajoute encore de l’eau pour diluer la
mixture. A noter également que de très nombreux
fabricants de nourritures pour animaux de compagnie, en
amérique du nord notamment, reconstituent la farine
animale en ajoutant de l’eau, et annoncent qu’il s’agit de «
viande fraîche » car certaines législations le leur permettent.

Graphique croquette viande fraiche

La qualité des protéines déshydratées et des viandes dans les croquettes

A noter que dans tous les cas, ni les protéines déshydratées, ni les protéines animales déshydratées, ni la viande fraîche ne réfère à une quelconque qualité. Vous pouvez trouver dans chacun d’eux le meilleur comme le pire. C’est pourquoi d’autres critères sont essentiels comme la provenance, l’origine, les traitements, le mode de cuisson, …

La qualité des protéines déshydratées et des viandes dans les croquettes

A noter que dans tous les cas, ni les protéines déshydratées, ni les protéines animales déshydratées, ni la viande fraîche ne réfère à une quelconque qualité. Vous pouvez trouver dans chacun d’eux le meilleur comme le pire. C’est pourquoi d’autres critères sont essentiels comme la provenance, l’origine, les traitements, le mode de cuisson, …

Ingrédients Croqlavie

L’ingrédient « viande fraîche » est présenté sous forme de mixture. Elle contient en réalité très peu de protéines, de graisses animales et renferme surtout beaucoup d’eau. Les extrudeurs les plus performants au monde peuvent intégrer jusqu’à 85 % de cette mixture à base de « viandes fraîches », pour un apport final de 16 % de protéines animales au maximum. C’est pourquoi, pour nous, l’intégration d’une grande partie de viande fraîche n’est pas un gage de qualité, d’autant plus que ces viandes fraîches finissent déshydratées dans la croquette. L’utilisation de la mixture de « viandes fraîches » donnera une croquette pauvre en protéines issues de cette « viande ».

C’est pourquoi chez CROQ’ la Vie, nos protéines et graisses issues de viandes françaises sont déshydratées avant le passage dans l’extrudeur. C’est grâce à cette déshydratation préalable que nous pouvons avoir un aussi fort taux de graisse naturelle de canard (20%) et de protéines (33%), ce qui serait impossible en utilisant uniquement une mixture à base de viandes fraîches dans l’extrudeur.

Quand on veut pouvoir comparer et se rendre compte de la valeur réelle que représente un aliment dans une croquette, il faut comparer ce qui est comparable, c’est à dire des aliments avec le même taux d’hydratation. Le fait de parler en ingrédients déshydratés (avec les mêmes taux de déshydratation) est une chose importante pour le consommateur afin qu’il puisse clairement comprendre la réelle proportion de chaque ingrédient dans la recette finale de la croquette sèche.

Exemple d’une croquette intégrant directement 40% de « viandes fraîches »

Prenons l’exemple d’une croquette 40% de « viandes fraîches » et 20% de « protéines déshydratées » :
Soit 2/3 de viandes fraîches (40%) et 1/3 de protéines déshydratées (20%). Au final, une fois la viande fraîche déshydratée, les protéines issues de la viande fraîche représenteront au mieux 7% de protéines et environ la moitié de ce taux en graisse animale.

Soit en réalité : 25% de protéines issues de viande fraîche représentant au mieux 7% de la composition et 75% de protéines déshydratées (protéines végétales et animales confondues), représentant 20% de la composition de la croquette.

Proportion de Viande fraîche
et Protéines déshydratées
AVANT EXTRUSION

Proportion de Viande fraîche
et Protéines déshydratées
APRÈS EXTRUSION

Concrètement dans une croquette intégrant 40% de viande fraîche et 20% de protéines déshydratées, une fois la déshydratation faite :

Les glucides sont reconnus comme une des causes du diabète et de l’obésité, les propriétaires de chiens et chats sont rarement conscients que la plupart des nourritures pour animaux de compagnie contiennent plus de 40% voire plus de 50 % de glucides, qu’il s’agissent de croquettes avec céréales ou de croquettes sans céréales.


Ces glucides donnés en grande quantité seront en grande partie des « calories vides » car ne seront que partiellement digérés par les chiens et chats qui sont avant tout des carnivores. Plus il y a de glucides, plus le volume de selles journalier sera important. En effet, nos carnivores domestiques n’ont la capacité naturelle de digérer ces glucides qu’en petite quantité, c’est pourquoi ils doivent être volontairement limités pour leur santé. Ces glucides n’ont pas de réelle valeur nutritionnelle au-delà de leur seul apport en énergie, contrairement aux protéines et graisses animales, nourriture naturelle de nos carnivores. Selon nous ce taux de glucides devrait être limité au ⅓ de l’aliment, c’est à dire 33% maximum.



A CROQ’ la Vie, nous avons réussi à limiter cette quantité de glucide à presque 1/5ème de notre croquette, c’est à dire 23% seulement. UN RECORD !


Nous pensons que chaque ingrédient doit avoir un objectif nutritionnel, un avantage et être absolument nécessaire. C’est pourquoi nous n’utilisons que le strict minimum en céréales pour avoir l’amidon nécessaire à la formation et au bon maintien de la croquette sèche sans utiliser aucune céréale de remplissage.

L’amidon des légumes ne pouvant être utilisé en raison des nombreuses intolérances que ces ingrédients suscitent, les céréales incorporées de manière volontairement limitée apparaissent alors comme la source d’amidon la plus responsable et la plus respectueuse pour la santé de nos chiens sur le long terme.

La vraie question au final est : ne devrait-on pas alors simplement limiter les céréales dans les croquettes de nos chiens pour leur bonne santé, plutôt que de les remplacer par d’autres ingrédients provoquant de multiples intolérances et soucis de santé, tels que bons nombre de légumes utilisés aujourd’hui dans les croquettes sans céréales par exemple ? Est-ce aller trop vite en voulant “boycotter les céréales” qui ont nourri nos chiens durant des décennies avec des pâtes, de flocon d’avoine ou encore du riz dans nos rations ménagères ?

Les chiens n’ont aucun besoin en céréales, comme ils n’ont aucun besoin en légumes. Mais l’amidon est un glucide essentiel à la formation de la croquette sèche, il est impossible de s’en passer. Les céréales elles, n’ont aucune toxicité pour l’organisme des chiens. En effet, l’organisme du chien tolère facilement une petite quantité de céréales puisqu’il peut parfaitement en digérer l’amidon grâce à son amylase pancréatique. Cependant, il les tolère jusqu’à une certaine limite qui selon nous ne devrait pas dépasser 1/3 de l’aliment après cuisson, c’est à dire 33% du produit maximum. C’est pourquoi les céréales doivent simplement être utilisées de manière raisonnée et volontairement limitée.
A NOTER : combien mentionnent aujourd’hui clairement le taux de glucides dans la composition analytique de leur aliments…

C’est notre point de vue à CROQ’ la Vie et c’est ce qui nous permet de venir en aide à autant de chiens chaque année grâce à ces croquettes pour chien que nous utilisons au sein-même de notre élevage (Joyeuses Gambades : Meilleur Élevage de France dès 1998).

Pour la santé de nos chiens, la notion de « Cuisson lente à basse température » prend tout son sens. Cette cuisson participe à préserver la qualité nutritive des protéines et graisses de haute qualité que nous utilisons.

Ce mode de cuisson est essentiel à la préservation des bienfaits de nos aliments, sous une forme hautement biodisponible contrairement à bien d’autres procédés industriels que nous jugeons délétères et ne préservant pas l’intégrité des aliments et de leurs valeurs nutritionnelles.

A CROQ’ la Vie notre recette Adaptée au Besoins Biologiques et Naturels des chiens se veut être une alimentation SIMPLE, pure et saine. Nous limitons volontairement le nombre d’ingrédients à l'essentiel.

Pour respecter certains principes essentiels au « biologiquement approprié », il est essentiel de ne pas mélanger une grande variété de viandes, d’espèces animales ou de type de protéines (animales et végétales).

Ces mélanges contraignent la digestion et la rendent laborieuse pour le chien et le chat. Par instinct, on ne retrouve pas ce comportement dans la nature.

UNE CROQUETTE POUR
CHIEN QUI RÉPOND AUX
MEILLEURS CRITERES
DE QUALITE EN EUROPE

A l’Elevage des Joyeuses Gambades - Créateur des croquettes
CROQ’ la Vie et Meilleur Élevage de France dès 1998 - nous avons
décidé d’aller encore plus loin dans le respect de nos animaux et
de pousser encore plus loin les exigences alimentaires.

CROQ’ la Vie croit au pouvoir de la nutrition saine et naturelle,
répondant aux réels Besoins Biologiques et Naturels de nos chiens.

C’est entourés de Docteurs vétérinaires passionnés et spécialisés en
nutrition canine, d’ostéopathes et avant tout, de part notre longue
et riche expérience auprès de tous nos chiens depuis 30 ans, que
nous avons pu remettre en question ce statu quo, redéfinir les
réels Besoins Biologiques et Naturels de nos animaux
et
développer cette alimentation qui préserve leur santé.

Croquettes CROQ' LA VIE

Nos croquettes CROQ’ la vie, répondent aujourd’hui
aux plus hauts critères de qualité qui existent
en Europe dans l’alimentation animale

sans fruits ni légumes

Une alimentation
SANS fruits ni légumes

Sources d'intolérances, de selles
molles et de diarrhées chroniques

80% de canard

Des protéines animales
de qualité

Dont 80% de Canard, une des
meilleures sources protéiques

Exclusivement des graisses animales

Exclusivement
des graisses animales

100% de graisses naturelles
issues de nos canards

enrobage à froid

Un « enrobage à froid »
de la croquette

Exclusif, par imprégnation
de nos graisses de canards

fabrication française

Issues de viandes françaises et
« agréées à la consommation humaine »

Un signe de qualité indéniable
aujourd’hui dans l’alimentation animale

cuisson lente à basse température

Une « cuisson lente
à basse température »

Préservant la qualité et l’intégrité
nutritionnelle de nos ingrédients

23% de céréales

LAW GRAIN :
23% de céréales seulement !

La croquette pour chien, sans fruit ni légume,
la moins riche en glucides au monde

sous contrôle vétérinaire

Fabriquées
« sous contrôle vétérinaire »

Un contrôle quotidien de la qualité
de nos ingrédients et de la fabrication

analyses laboratoire

Première et la seule marque de
fabrication française à faire des analyses
laboratoires et à les rendre publiques

Une transparence que nous jugeons
nécessaire aujourd’hui.

Si vous êtes comme nous, inconditionnels amoureux des chiens,
vous pouvez agir. Nous pouvons améliorer la santé de nos animaux
ENSEMBLE en partageant ces nouvelles normes autour de nous.

PREMIÈRE MARQUE DE
CROQUETTES DE FABRICATION
FRANÇAISE À RÉALISER DES
TESTS EN LABORATOIRES
INDÉPENDANTS

A CROQ’ LA VIE nous pensons que rien n’est acquis
et que LA CONFIANCE SE MÉRITE ET SE GAGNE !
Sûr de la qualité de nos ingrédients, nous avons été
jusqu’à pratiquer des tests, sous contrôle d’Huissier
de Justice, en laboratoires indépendants. Nous
sommes aujourd’hui la première et la seule
marque de fabrication française à tester en toute
transparence nos croquettes


Certifications de la composition de nos croquettes

Une nourriture garantie sans OGM

Une alimentation testée pour les Mycotoxines

Une alimentation testée pour les Métaux Lourds

Nous jugeons ces tests indispensables et absolument essentiels
aujourd’hui au vu des différents scandales que l’on voit
apparaître Outre-Atlantique et en Europe. Ces analyses sont de
véritables garanties pour le consommateur.


Là où certains vétérinaires tirent clairement la sonnette
d’alarme sur des allergènes, additifs allergisants contenus dans
les croquettes de nos chiens, d’autres scientifiques et études
soulèvent des problèmes encore plus graves pour leur santé.

Une nouvelle étude récente anglaise13 publiée en 2017 faite sur
48 marques de croquettes et de boîtes humides révèle avoir
retrouvé des “éléments indésirables” tels que des métaux lourds,
dont l’Arsenic (As), et ce de manière particulièrement élevée.
Cette étude précise même que plusieurs aliments dépassent les
limites maximales de sécurité recommandées par l’OMS voire
dépassent même le maximum légal pour les aliments pour
animaux de compagnie (chiens et chats).

Une autre étude italienne14, publiée également en 2017
après 4 ans d’étude officielle et pratiquée sur plus de
200 échantillons d’aliments pour chien et chat
importés en Italie,
tire la sonnette d’alarme auprès des
autorités de l’Union Européenne. Cette étude a
constaté que près de 1/4 des échantillons analysés
d'aliments pour animaux de compagnie (47
échantillons au total) contenaient des concentrations
totales d'arsenic dépassant la limite légale fixée par la
directive 2002/32 /CE.
Selon elle, “le pourcentage
d'aliments pour animaux de compagnie contenant du
poisson dépassant les limites fixées par l'UE pour la
teneur en arsenic allait de 20% à 36% lorsque la
directive 2002/32 / CE était en vigueur. Au cours de la
période 2011-2012, notre laboratoire a envoyé 7
notifications au RASFF, signalant la présence d'As dans
des aliments pour animaux de compagnie importés
dépassant les limites maximales fixées par l'UE.” 12

DES RÉPERCUSSIONS EXTRÊMEMENT
POSITIVES SUR LA SANTÉ DES CHIENS

C’est un fait, la santé du chien passe avant tout par son alimentation.
Nos clients, comme nous, ont pu se rendre compte des
répercussions bénéfiques et nombreuses d’une alimentation de
qualité sur la santé de nos chiens :


  • Poil qui devient plus brillant
    et plus doux
  • Retour à la normal de la
    consistance des selles en moins
    de 48h sauf en cas de
    parasitoses associées qui est
    due à un affaiblissement du
    système immunitaire du chien
  • Diminution progressive des
    démangeaisons et des
    dermatites sur 3 semaines à 3
    mois (à condition qu’il n’y ait
    pas de surinfection de la peau, à
    traiter spécifiquement)
  • Diminution de l’inflammation
    articulaire dans l’arthrose
  • Et tant d’autres répercussions
    positives sur la santé du chien…
  • Chien plus calme, apaisé
    voire moins agressif
  • Fin des vomissements de bile en
    quelques jours, à condition de
    ne pas donner de légumes et
    pas plus de 2 repas par jour
  • Amélioration des normes
    hépatiques et pancréatiques en
    1 mois
  • Amélioration des paramètres
    rénaux lors d’insuffisances
    rénales chroniques
  • Disparition des boiteries non
    traumatiques liées à un réflexe
    viscéro-postural

Peu importe le problème de santé de votre chien ou si tout
simplement vous avez besoin de conseil, n’hésitez pas à nous
contacter. Nous aidons rapidement, gratuitement et avec grand
plaisir tous les amoureux des chiens.

Améliorons ensemble la santé de nos animaux et partageons ces nouvelles normes autour de nous avec ces
7 critères de qualité. Soyez fiers de redéfinir les réels Besoins Biologiques et Naturels de nos chiens !